Ghislaine Bousquet

Publications

Coach, thérapeute, mentor… Comment s’y retrouver?

Le terme «coaching» est largement utilisé dans le langage courant. Il semble pouvoir désigner aussi bien l’activité d’un commercial que d’un entraîneur sportif. Tout est coaching aujourd’hui, alors existe-t-il un vrai et un faux coaching, un bon ou un mauvais? Autant le coaching est indéniablement une profession, autant il souffre d’une absence de reconnaissance due en grande partie à la possibilité pour toute personne de se décréter coach et de pratiquer. C’est pourquoi des fédérations professionnelles ont été créées afin de mettre en œuvre des balises professionnelles de certification. Pour être considéré, un coach doit avoir suivi une formation spécifique […]

Lire plus

Le terme «coaching» est largement utilisé dans le langage courant. Il semble pouvoir désigner aussi bien l’activité d’un commercial que d’un entraîneur sportif. Tout est coaching aujourd’hui, alors existe-t-il un vrai et un faux coaching, un bon ou un mauvais?

Autant le coaching est indéniablement une profession, autant il souffre d’une absence de reconnaissance due en grande partie à la possibilité pour toute personne de se décréter coach et de pratiquer. C’est pourquoi des fédérations professionnelles ont été créées afin de mettre en œuvre des balises professionnelles de certification. Pour être considéré, un coach doit avoir suivi une formation spécifique et il doit pouvoir présenter une certification professionnelle.

ICF international a été fondé en 1995 et son objectif est de construire et soutenir la profession de coaching afin de préserver son intégrité en définissant une charte déontologique que les adhérents s’engagent à respecter. Des standards professionnels élevés et reconnus dans le monde entier.

Qui doit-on consulter, un psychologue ou un coach? Et qu’est-ce qui distingue le coaching de la thérapie?

La thérapie traite la souffrance et la détresse psychologique de personnes souvent incapables d’avancer par elles-mêmes vers la résolution de leurs problématiques, par exemple dans le cas d’un épuisement professionnel, un trouble d’anxiété, etc.

En contrepartie, le coaching orienté solutions s’adresse à des personnes dont la santé mentale n’est pas affectée, leur permettant ainsi de profiter pleinement de la démarche en les propulsant dans l’action en alignement avec un objectif SMART. «La posture de coach est une démarche en accompagnement permettant au coaché de trouver ses propres solutions et de tirer des enseignements de son expérience favorisant ainsi son autonomie.»

Les 11 compétences essentielles en coaching ont été développées par ICF afin d’assurer une meilleure compréhension des habiletés et des approches employées aujourd’hui par les professionnels du coaching. C’est sur ces compétences que le processus de certification de l’ICF est basé, celles-ci sont fondamentales et doivent absolument être maîtrisées par tout coach compétent.

BÂTIR LES FONDATIONS

  1. Respecter les directives éthiques et les normes professionnelles
  2. Établir le contrat de coaching

CO-CRÉER LA RELATION AVEC LE CLIENT

  1. Construire un climat fondé sur la confiance et le respect
  2. Établir la présence du coach

COMMUNIQUER EFFICACEMENT

  1. L’écoute active
  2. Le questionnement puissant
  3. Pratiquer une communication directe

FACILITER L’APPRENTISSAGE ET LA RÉUSSITE

  1. Élargir la conscience du client
  2. Concevoir des actions
  3. Planifier et établir des objectifs
  4. Gérer les progrès et la responsabilité

 

Comment s’y retrouver?

En conclusion, le savoir-faire du coach consiste à accompagner sans orienter. Le coaching est une profession en émergence qui a sa place au sein des organisations, en soutenant des personnes s’interrogeant sur leurs actions, le sens de leur contribution pour eux-mêmes et pour le collectif. Le coaching favorise l’abandon des routines comportementales obsolètes et apporte une dynamique d’apprentissage organisationnel.

Voici un tableau synthèse des différentes postures et leurs différences

Sources : Livre «Le coaching en entreprise» de Martine Brasseur, éditions Dunod, ICF Québec

Créer un changement durable

  Plus vous prendrez soin de vous, meilleur vous serez pour les autres, voilà le principe qui est à la base du « Le Moi inc. » créé par Sylvain Boudreau conférencier. « Le Moi inc. » signifie que nous sommes tous propriétaires d’une entreprise qui comprend plusieurs départements, dont nous sommes responsables. Nos décisions et notre attitude influencent directement notre succès, «Le Moi inc.» c’est vous et votre vie. Chaque matin, quand vous vous réveillez, vous êtes responsable de votre attitude, vous êtes responsable de la manière dont vous envisagez la journée qui vous attend et de la vie […]

Lire plus

 

Plus vous prendrez soin de vous, meilleur vous serez pour les autres, voilà le principe qui est à la base du « Le Moi inc. » créé par Sylvain Boudreau conférencier. « Le Moi inc. » signifie que nous sommes tous propriétaires d’une entreprise qui comprend plusieurs départements, dont nous sommes responsables. Nos décisions et notre attitude influencent directement notre succès, «Le Moi inc.» c’est vous et votre vie.

Chaque matin, quand vous vous réveillez, vous êtes responsable de votre attitude, vous êtes responsable de la manière dont vous envisagez la journée qui vous attend et de la vie en général. Il se peut que vous vous réveilliez non motivé, car votre motivation dépend d’une foule de facteurs sur lesquels vous n’avez pas ou peu d’influence. Par contre, votre attitude par rapport à votre travail dépend de vous. Ainsi, vous pouvez être démotivé par rapport à votre emploi tout en gardant une bonne attitude envers celui-ci, que ce soit dans vos rapports avec vos collègues, dans les démarches que vous entreprenez pour changer les choses, etc. Ce qui vaut pour le travail, vaut d’ailleurs pour les autres aspects de votre vie puisque c’est de votre attitude que dépendra votre réussite dans la vie, bien plus que de votre motivation.

Jour après jour, vous pouvez choisir d’améliorer votre attitude par rapport à la vie en général, par rapport à votre travail, à votre alimentation, à vos relations interpersonnelles, et ainsi de suite. Il n’en tient qu’à vous de changer votre vision des choses et de vous engager, au quotidien, dans une spirale positive qui vous permettra d’atteindre les plus hauts sommets. Votre succès est entre vos mains!

Vous l’ignorez peut-être, mais vous êtes le propriétaire, le PDG d’une entreprise extraordinaire, exceptionnelle : vous-même. Vous en avez hérité, il y a un certain nombre d’années déjà, et depuis ce temps vous travaillez à faire fructifier votre avoir, ou à le dilapider. Cette entreprise, «Le Moi inc.», vous appartient en totalité, vous en êtes l’unique patron, le seul actionnaire, ce qui veut aussi dire que vous êtes le seul à pouvoir être tenu responsable de ses succès et de ses échecs. Vous êtes votre employeur et votre employé. Vous êtes le propriétaire de l’entreprise que vous voyez chaque matin dans le miroir, et c’est donc à vous de décider ce que vous allez faire de votre vie et quelle sera votre attitude par rapport à celle-ci. Puisque c’est vous le patron, vous avez donc le choix de gérer votre vie de deux manières différentes, selon la catégorie de personnes à laquelle vous désirez appartenir.

La première catégorie de personnes peut être décrite de la manière suivante, des gens qui ont une idée précise de ce qu’ils veulent faire dans la vie, qui ont du plaisir, qui contrôlent leurs affaires. La deuxième catégorie de personnes représente ceux qui ont souvent le dos courbé et qui passent beaucoup de temps à critiquer les autres ou les situations, ou à trouver des excuses pour justifier leurs échecs. « Je n’ai pas le choix », « C’est la vie », « Ce n’est pas de ma faute », « Ce n’est pas moi qui décide ». Votre vie, vous pouvez la vivre ou la subir, la contrôler ou vous faire contrôler, mais une chose est certaine, ce sera votre décision et celle de personne d’autre.

Le défi que vous avez à relever, jour après jour, c’est d’arriver à bien gérer l’ensemble de tous vos départements, c’est de faire en sorte de n’en négliger aucun, car à ce moment-là, il y aurait une lacune au sein de votre entreprise. Le succès de votre «Moi inc.» dépendra de vos qualités de gestionnaire, des décisions que vous aurez prises… jamais de celles des autres.

Comment décrire en deux mots le concept du «Moi inc.»? Valorisation et responsabilisation : s’accorder de la valeur et se donner l’importance qu’on mérite. Voilà la première condition pour créer notre réussite ! Nous avons tous hérité, chacun à notre manière, d’un potentiel extraordinaire à développer et la richesse, vous la possédez déjà, à l’intérieur de vous-même. Vous y avez enfoui un trésor qui ne demande qu’à être découvert ! C’est pourquoi il ne sert à rien d’attendre que le bonheur vous tombe du ciel ou que ce soit les autres qui vous le procurent. Apprendre à se valoriser signifie qu’il faut faire tout ce qui est en votre pouvoir pour développer nos talents, se perfectionner, s’accomplir davantage dans la vie et être en alignement avec la personne que nous sommes vraiment.

Autrement dit, vous êtes « responsable » de votre propre bonheur et aussi de votre propre malheur. Vous êtes le chef d’une entreprise dont l’objectif est de grandir, de croître, et de devenir la meilleure version de vous-même. Pour ce faire, vous devez chaque jour poser des gestes dans tous les domaines de votre «Moi inc.». Alors, commencez dès aujourd’hui à faire fructifier le capital inestimable qui se trouve déjà entre vos mains : vous-même.

Il y a quelque chose qu’on ne valorise pas suffisamment dans notre société aujourd’hui, c’est l’effort. Trop souvent, nous sommes pressés d’arriver à des résultats et nous sous-estimons les efforts nécessaires pour y parvenir. Nous avons tendance à admirer les autres en nous basant uniquement sur ce que nous voyons, c’est-à-dire les résultats, mais nous oublions les efforts que ceux-ci ont faits durant plusieurs années pour arriver à ces impressionnants résultats.

Dans chacun des départements de votre «Moi inc.», il est essentiel de poursuivre des objectifs et des rêves. Mais pour que ces rêves deviennent réalité, vous aurez besoin de vous mettre en action. Vous levez chaque matin avec le désir de poser les gestes qui vous rapprocheront un peu plus des résultats escomptés. La quantité d’efforts que vous êtes prêt à fournir et leur qualité détermineront à long terme les résultats qu’il vous sera possible d’obtenir.

Il est préférable de mettre toutes les « chances » de votre côté pour réussir et pour ce faire, il est préférable d’avoir un plan d’action. Pour réussir votre vie et éviter de seulement être un spectateur de celle-ci, il est capital de faire des efforts pour que vos rêves s’accomplissent.

Vous avez investi du temps, de l’énergie, vous avez travaillé fort pendant des mois… Et bien, continuez d’arroser la graine qui un jour deviendra un bel arbre dans ce grand jardin de la vie. Les résultats de nos changements prennent souvent un certain temps avant de poindre, mais avec le temps, dans la majorité des cas, ils se produisent.

Si vous voulez voir vos rêves grandir et se développer, il ne reste plus qu’à en prendre soin, à les nourir quotidiennement… Les outils que nous vous avons partagés au fil de ce calendrier du Nouvel An contribueront à faire fleurir le meilleur de vous-même!

Bon succès!

 

Source : Livre PDF,partie 1 «Le Moi inc» de Sylvain Boudreau

LES VALEURS «MOTEURS»

Qu’est-ce qu’une valeur? Selon Wikipédia, le mot valeur vient du latin « valor », dérivé de « valere » qui signifie « être fort, puissant, vigoureux ». Une valeur, c’est une manière d’être ou d’agir reconnue comme importante. Les valeurs peuvent servir de règles essentielles sur lesquelles un individu établit les grands principes de sa vie. Les valeurs sont le noyau d’un système de croyances. Elles influencent donc chaque décision prise par un individu. Les valeurs qui ne sont pas en harmonie avec nos valeurs personnelles créeront des conflits difficiles à résoudre. Ainsi, lorsqu’une personne sait à quoi s’en tenir au sujet de ses valeurs, il est plus facile pour elle […]

Lire plus

Qu’est-ce qu’une valeur?

Selon Wikipédia, le mot valeur vient du latin « valor », dérivé de « valere » qui signifie « être fort, puissant, vigoureux ».

Une valeur, c’est une manière d’être ou d’agir reconnue comme importante. Les valeurs peuvent servir de règles essentielles sur lesquelles un individu établit les grands principes de sa vie. Les valeurs sont le noyau d’un système de croyances. Elles influencent donc chaque décision prise par un individu. Les valeurs qui ne sont pas en harmonie avec nos valeurs personnelles créeront des conflits difficiles à résoudre. Ainsi, lorsqu’une personne sait à quoi s’en tenir au sujet de ses valeurs, il est plus facile pour elle de faire un choix. Reprendre contact avec ses valeurs, c’est se rapprocher de ce qui fait du sens.

Nous reconnaissons nos valeurs à ce vers quoi nous sommes naturellement attirés, ce que nous sommes enclins à faire, sans effort et sans se fixer d’objectif particulier. Celles-ci déterminent ce que nous sommes, ce que nous voulons et comment nous vivons. La clarification des valeurs est une étape essentielle pour s’assurer que nous travaillons sur des bases solides.

5 types de valeurs

Les valeurs universelles sont celles que l’on retrouve partout dans le monde. Par exemple, être contre le fait d’assassiner un autre humain fait partie des valeurs de l’ensemble des sociétés et des cultures. Le chercheur en psychologie sociale Shalom H. Schwartz et ses collègues ont identifié 10 valeurs fondamentales, qui permettraient de classifier toutes les autres et seraient présentes dans toutes les cultures.

Les valeurs socioculturelles sont propres à certaines sociétés ou cultures. Elles sont à la base des lois et des règlements mis en place dans une société. Par exemple, l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas une valeur universelle, mais une valeur propre à certaines cultures (ou à une époque donnée).

Les valeurs personnelles sont celles que chaque individu va choisir et mettre en pratique dans sa vie. Par exemple, pour certains individus, le respect des autres ne sera pas une valeur très importante et cela paraîtra dans leurs actions.

Les valeurs morales sont des principes ou des règles de conduite qui servent à faire la différence entre le bien et le mal. Elles posent des limites philosophiques et sociales aux agissements de l’homme. Ce dernier doit donc être doté de discernement – savoir distinguer le bien du mal – et être capable d’autocontrôle.

Les valeurs «moteurs» émergent de l’intérieur, c’est-à-dire que nous les ressentons de manière intuitive et naturelle, elles nous mettent en mouvement et nous donnent envie d’agir. Elles sont propres à chaque personne, elles nous inspirent, elles sont la source de notre motivation et nous permettent de connecter à notre «pourquoi» nous faisons les choses comme nous les faisons. Elles nous connectent à l’essentiel et à ce qui donne du sens à notre vie elles nous font ressentir du plaisir.

Il est important de discerner une valeur «moteur» d’une valeur «morale». Les valeurs morales contraignent souvent nos actions et nous aligne dans le cadre «du devoir» versus les valeurs «moteurs» qui elles nous donnent des ailes et alimentent notre motivation intrinsèque.

QUESTIONS D’AUTOCOACHING

  • Quelles sont les valeurs que vous faites par devoir, par principe, par contrainte, ou par besoin?
  • Quelles sont vos valeurs «moteurs», le pourquoi vous vous levez le matin, celles qui vous mettent en mouvement ? Choisissez-en cinq, celles qui vous inspirent à partir du cœur et non de façon rationnelle.
  • Quelles sont les actions que vos valeurs «moteurs» vous font entreprendre de façons instinctives et sans effort?
  • Dans quelle mesure les appliquez-vous au quotidien dans vos décisions professionnelles?
  • Comment pourriez-vous les appliquer davantage pour plus de cohérence?
  • En quoi sont-elles en lien avec l’atteinte de vos objectifs SMART?

6 bénéfices d’être aligné avec nos valeurs

  1. Apporte la clarté d’esprit
  2. Maintien le focus pour l’atteinte de nos objectifs
  3. Simplifie la prise de décision
  4. Aide à la résolution de conflits
  5. Guide pour une meilleure prise de décision
  6. Augmente la motivation

 

Sources : AlloProf , Itahque coaching valeur et motivation, Psychomédia

Qui devez-vous devenir?

La plupart des gens se fixent un objectif pour trouver un nouveau travail et par la suite se pose la question suivante : «Qu’est-ce que je dois faire maintenant pour le concrétiser?» Ce n’est pas une mauvaise question, mais ce n’est pas non plus la première question qu’il faut se poser. Demandez-vous d’abord : «Qui dois-je devenir?» Vous connaissez sans doute des gens qui font tout ce qu’il faut et qui pourtant ne parviennent pas aux résultats escomptés. Pourquoi cela? Comme l’a enseigné Jim Rohn : «Si l’on veut obtenir plus, il faut devenir plus». Le succès n’est pas quelque chose qui se […]

Lire plus

La plupart des gens se fixent un objectif pour trouver un nouveau travail et par la suite se pose la question suivante : «Qu’est-ce que je dois faire maintenant pour le concrétiser?» Ce n’est pas une mauvaise question, mais ce n’est pas non plus la première question qu’il faut se poser.

Demandez-vous d’abord : «Qui dois-je devenir?» Vous connaissez sans doute des gens qui font tout ce qu’il faut et qui pourtant ne parviennent pas aux résultats escomptés. Pourquoi cela? Comme l’a enseigné Jim Rohn : «Si l’on veut obtenir plus, il faut devenir plus». Le succès n’est pas quelque chose qui se poursuit car, ce qu’on poursuit nous échappe tels les papillons que nous cherchons à attraper. Le succès est quelque chose que l’on attire en devenant quelqu’un d’autre.

Quel est votre emploi de rêve?

Si vous aviez une baguette magique et que vous pouviez demander tout ce que vous voulez, quels seraient les critères et avantages de votre liste pour votre futur employeur?

Osez rêver… Salaire dans les six chiffres ou plus, selon votre situation actuelle, sortez de votre zone de confort, bonus, avantages sociaux, journées flexibles, semaine de 4 jours, télétravail, bureau privé, stationnement payé, tour à bureaux branchée, culture d’entreprise bienveillante, patron inspirant, collègue collaboratif, harmonie, etc.

Une fois cette longue liste de rêve terminée, vous constatez que vous êtes prêts à entreprendre vos recherches, quel sentiment vous habite maintenant?

Qu’avez-vous ressenti en relisant cette liste? Vous sentez-vous à la hauteur?

Et maintenant, si on se mettait dans les souliers de l’autre et que vous étiez cet employeur, quel genre d’employé rêveriez-vous embaucher? Seriez-vous prêt à lui offrir tout ce vous lui demandez? Quelles sont les qualités et compétences que vous exigeriez de vos employés? On jase là…sachez que l’employeur rêve lui aussi du candidat parfait…talentueux, flexible, s’adaptant à tous les changements avec le sourire, enthousiasme, généreux de son temps, compétant, trilingue, belle attitude, belle personnalité, poli, qui ne rechigne jamais, travaille des heures supplémentaires, prêts à sacrifier un weekend de temps en temps, etc.

Est-ce vraiment réaliste? Dans certaines entreprises, les hauts dirigeants gagnent des millions de dollars annuellement!!! Qui sont-ils? Qu’est-ce qui les distingue des autres?

Et maintenant, qu’est-ce que je dois faire pour trouver cet emploi? Pour chacun des critères sur votre liste, demandez-vous, qui dois-je devenir pour exceller et devenir cette personne à qui un employeur offrirait ce genre de poste?

  • Quel genre d’attitude dois-je développer pour attirer le succès auquel j’aspire?
  • Quelles qualités dois-je incarner pour réussir?
  • Quelles compétences dois-je maîtriser?
  • Quels sont les talents à déployer?
  • Quelles sont les saines habitudes à cultiver?
  • Qu’est-ce que je suis prêt à faire pour exceller?
  • Quels sont les engagements à respecter?

Il y a toujours deux côtés à une médaille et pour trouver votre emploi de rêve vous aurez peut-être besoin d’améliorer certains aspects de votre personnalité ou de vos compétences.

S’il y avait une seule chose à améliorer, laquelle choisiriez-vous et en quoi cela ferait-il une différence pour votre futur emploi?

 

Source : Livre «L’effet cumulé», Darren Hardy, Éditeur Trésor caché

OBJECTIF S.M.A.R.T.

QU’EST-CE QU’UN OBJECTIF SMART? SMART, est un acronyme qui signifie « Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini ». C’est un moyen de mesurer les étapes et d’établir les jalons de nos projets pour l’atteinte de nos objectifs tant au niveau professionnel que personnel. Ce processus permet d’accélérer nos chances de réussite et nous apporte la clarté d’esprit pour les réaliser et nous maintenir dans l’action. «Pour savoir où aller, il faut savoir où l’on va!»  -Inconnu- Le concept de management par objectifs a été défini en 1954 par Peter F. Drucker sans toutefois employer l’acronyme SMART. C’est George T Doran qui […]

Lire plus

QU’EST-CE QU’UN OBJECTIF SMART?

SMART, est un acronyme qui signifie « Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini ». C’est un moyen de mesurer les étapes et d’établir les jalons de nos projets pour l’atteinte de nos objectifs tant au niveau professionnel que personnel. Ce processus permet d’accélérer nos chances de réussite et nous apporte la clarté d’esprit pour les réaliser et nous maintenir dans l’action.

«Pour savoir où aller, il faut savoir où l’on va!»  -Inconnu-

Le concept de management par objectifs a été défini en 1954 par Peter F. Drucker sans toutefois employer l’acronyme SMART. C’est George T Doran qui a été le premier à réellement utiliser l’acronyme SMART.

Que veut dire l’acronyme SMART?

S – Spécifique «Stretching more than you can reach» ou «Aller plus loin que d’habitude»

M – Mesurable «Mesurer ce qui est important»

A – Ambitieux pour maintenir notre motivation «Être en Accord»

R – Réaliste «Relevez votre progrès et vous épanouir!»

T – Temporellement défini dans le temps «avec une limite de temps»

Comment créer un objectif SMART?

Dans cette méthode, je propose une approche philosophique inspirée de Deepak Chopra. Celle-ci a pour effet de connecter le sens afin de créer un objectif  SMART en cohérence entre la tête et le cœur.et ainsi augmenter les chances de réussites. Une façon différente de créer votre succès à partir de choix dynamiques qui ne sont pas limités par de vieilles habitudes, conditionnements, comportements ou convictions.

«Les perles ne se trouvent pas sur la plage. Si vous en voulez une, il faut plonger pour la prendre.» – Proverbe chinois.

La méthode en 5 étapes

S – Spécifique «Stretching more than you can reach», «Aller plus loin que d’habitude»

Ceci implique non seulement d’être ouvert aux nouvelles idées, approches ou pratiques, mais aussi d’être prêt à les explorer et à les essayer. Tout comme un entraînement prépare nos muscles à tout exercice qu’ils feront par la suite, l’étirement mental prépare notre esprit à faire les meilleurs choix dans toutes situations qui se présentent dans notre vie.

Questions à vous poser pour «aller plus loin que d’habitude» et définir votre objectif de façon «spécifique».

  • Comment avoir peur d’agir ou d’explorer de nouvelles voies renforce l’inertie et vous empêche de prendre de bonnes décisions en temps opportun?
  • Quel nouveau choix pourriez-vous faire aujourd’hui pour aller au-delà des choix confortables, sûrs et prévisibles que vous faites habituellement?
  • Quelles sont les situations inconfortables qui vous portent à faire des choix sécuritaires, statiques et rigides dans votre vie professionnelle?
  • Quelle serait la valeur de pousser vos idées plus loin avant de prendre une décision?
  • Décrivez une expérience positive que vous avez eue par le passé et qui vous a aidé à persévérer et trouver un moyen créatif pour surmonter un obstacle et atteindre votre objectif?

 

M – Mesurable «Mesurer ce qui est important»

Si nous obtenons des évaluations fiables et quantifiables de notre progrès, nous pouvons prendre des décisions intelligentes et éclairées. En faisant l’évaluation de notre travail en termes mesurables, nous gardons le contrôle de nos progrès, de notre temps et de nos ressources. Nous savons là où il faut faire des réductions et là où il faut réorienter notre attention et notre énergie. Plus important encore, en rendant toute chose mesurable nous pouvons prendre des décisions intelligentes qui sont alignées avec nos valeurs et nos objectifs.

Questions à vous poser pour «Mesurer ce qui est important»

  • Comment pouvez-vous utiliser votre temps plus efficacement pour atteindre votre objectif?
  • Combien d’énergie et de concentration mentale accordez-vous à vos diverses activités?
  • Comment pouvez-vous redistribuer votre énergie en fonction de vos priorités?

 

A – Ambitieux pour maintenir notre motivation (être en Accord)

«Accord» signifie être en harmonie avec notre moi intérieur et notre moi extérieur ainsi qu’avec les personnes autour de nous. Pour qu’il y ait un accord entre le monde intérieur de nos valeurs, nos objectifs, nos convictions et le monde extérieur, nous devons trouver un niveau de similitude plus profond. Cet accord est fondé sur votre connexion personnelle à l’universalité.

Questions à vous poser pour «maintenir votre motivation et être en accord»

  • Qu’avez-vous vraiment envie d’accomplir ?
  • En quoi est-ce si important pour vous ?
  • Identifiez une expérience où vous avez senti que vous étiez dans la zone et que tout se déroulait sans effort. Décrivez ce que vous avez ressenti lorsque vous étiez en train de faire exactement ce qui était nécessaire au bon moment, c’est ce qui définit l’accord parfait intérieur et extérieur.
  • Pensez à un autre moment où à l’inverse, vous avez agi alors que vous étiez contrarié ou anxieux et décrivez la différence dans le résultat de vos actions comparé à celle obtenue lorsque vous êtes centré et calme.
  • Harmoniser votre monde intérieur et extérieur vous demande de trouver votre centre d’équilibre. Notez les expériences passées dans lesquelles vous étiez en accord.

 

R – Réaliste «Relevez votre progrès et vous épanouir!»

Le défi est de trouver des balises de réalisme qui permettront d’assurer la faisabilité du projet, tout en permettant de nous épanouir et de nous réaliser dans un but de progresser.

Dans le cadre d’une entreprise ou d’un entraînement physique, enregistrer les progrès est une manière visible d’évaluer notre développement. Mais comment peut-on mesurer nos progrès d’épanouissement? Cela signifie que nous devons reconnaître les apprentissages que nous avons fait des diverses situations qui ont contribué à notre transformation et notre progression. Notre croissance intérieure et la poursuite du succès ont besoin d’une rétroaction à partir de soi. Prendre conscience de nos réactions est un moyen d’enregistrer nos progrès. Par exemple, lorsque nous faisons un bon choix, un indice important est d’identifier si nous ressentons de la lourdeur ou de la légèreté. La légèreté est la plupart du temps notre boussole intérieure qui indique le bon choix.

Questions à vous poser pour «Relevez votre progrès et vous épanouir!»

 

T – Temporellement défini dans le temps «limites de temps»

Temporellement défini pour chaque action afin d’obtenir un résultat. Les choix dynamiques nous poussent hors de notre zone de confort et des limites familières.

Questions à vous poser pour «définir les limites de temps

  • Quelle est votre relation avec le temps?
  • Comment utilisez-vous votre temps? Et l’utilisez-vous de façon à respecter vos besoins naturels?

 

Apprendre à vous connaître est une clé importante pour votre succès et celle-ci vous guidera vers plus d’épanouissement et l’atteinte vos objectifs. En conclusion, un objectif SMART, c’est un rêve avec une date limite!»

 

«La seule et unique contribution que vous pouvez offrir au monde est d’être qui vous êtes réellement et personne d’autre» – Ashly Lorenzana

 

Sources : Wikipédia, Deepak Chopra

MON PREMIER PATRON

Derrière la baie vitrée de mon bureau, je rêvais de liberté, j’avais 18 ans et d’aussi loin que je me souvienne, j’aurais aimé être ailleurs qu’à l’endroit où je me trouvais, dans cette petite ville dormante dans laquelle je m’ennuyais. Je rêvais d’habiter une grande ville, car tout m’y apparaissait plus beau, plus gigantesque et bouillonnant de possibilités. J’avais choisi d’écouter les bons conseils de ma mère en choisissant un travail qui m’assurerait un emploi stable et m’ouvrirait toutes les portes, j’occupais un poste de secrétaire… J’avais plusieurs patrons à cette époque et chacun avait son style, mais celui dont […]

Lire plus

Derrière la baie vitrée de mon bureau, je rêvais de liberté, j’avais 18 ans et d’aussi loin que je me souvienne, j’aurais aimé être ailleurs qu’à l’endroit où je me trouvais, dans cette petite ville dormante dans laquelle je m’ennuyais. Je rêvais d’habiter une grande ville, car tout m’y apparaissait plus beau, plus gigantesque et bouillonnant de possibilités.

J’avais choisi d’écouter les bons conseils de ma mère en choisissant un travail qui m’assurerait un emploi stable et m’ouvrirait toutes les portes, j’occupais un poste de secrétaire…

J’avais plusieurs patrons à cette époque et chacun avait son style, mais celui dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui était un homme droit et sérieux, il avait des valeurs morales qui le distinguait des autres. Un premier patron, c’est impressionnant et dans la réalité du moment, il m’apparaissait plus difficile d’approche que les autres.

J’étais plus sérieuse lorsque je travaillais avec lui et je faisais de mon mieux pour être à la hauteur de ses attentes afin qu’il soit satisfait de mon travail. C’était un homme travaillant, dédié et engagé. Dès qu’on faisait appel à lui, il accourait pour aider, il déballait les paniers, peu importe ce que cela nécessitait dans les moments d’achalandage, il faisait ce qu’il devait faire pour la satisfaction des clients.

Un jour, le regard que j’ai posé sur lui s’est transformé et ma perspective s’est élargie dans l’ouverture du cœur. Vous savez, cet endroit en nous, qui par magie efface instantanément le jugement que nous portons sur les autres et sur nous-mêmes. Avec cette vision élargie, je reconnaissais en lui, un homme de valeur et j’étais fier de travailler pour lui.

Mais pourquoi est-ce je vous raconte cette histoire-là déjà? Ah oui ! Parce que ce matin-là, je me suis posé trois questions :

  • Quelle personne considérez-vous de façon significative avoir été un enseignant dans votre vie?
  • Quels enseignements importants avez-vous reçus de cette personne?
  • Comment en croisant son chemin celle-ci a-t-elle influencé votre façon de vivre et de partager avec les autres?

L’intégrité, voici ce que cet homme m’a inspiré, cette valeur a influencé et teinté ma vie professionnelle de façon positive et constructive. À court terme, nous sous-estimons souvent l’influence de nos paroles, nous ne réalisons pas toujours que les gestes posés au quotidien auront un impact sur les autres et que nous le voulions ou non,  nous prêchons souvent par l’exemple…

Aujourd’hui je regarde ma vie de par cette baie vitrée et j’apprécie chacune des semences des personnes qui ont croisé mon chemin. Je rêve d’un monde meilleur pour faire une différence dans la vie des autres et j’entrevois de multiples possibilités…

Et vous, à quoi rêvez-vous ? Quelle trace avez-vous envie de laisser ? De quoi voulez-vous qu’on se souvienne de vous ?

Merci et hommage à vous, monsieur Cameron.

COMMENT FAIRE UN CHOIX ÉCLAIRÉ?

La vie est en grande partie une question de choix et nous sommes constamment à la croisée des chemins.  Chaque décision que nous prenons nous mène sur une route différente. Alors comment faire un choix éclairé? En étant à l’écoute sur soi, de nos besoins et en nous observant sans nous juger.  Il est plus facile de prendre des décisions si nous sommes en alignement avec notre vraie nature.  Alors comment s’écouter?  Si vous ressentez de la «lourdeur», votre décision n’est peut-être pas en accord avec vos valeurs ou avec votre moi véritable.  Si, au contraire, vous ressentez de la […]

Lire plus

La vie est en grande partie une question de choix et nous sommes constamment à la croisée des chemins.  Chaque décision que nous prenons nous mène sur une route différente.

Alors comment faire un choix éclairé?

En étant à l’écoute sur soi, de nos besoins et en nous observant sans nous juger.  Il est plus facile de prendre des décisions si nous sommes en alignement avec notre vraie nature.  Alors comment s’écouter?  Si vous ressentez de la «lourdeur», votre décision n’est peut-être pas en accord avec vos valeurs ou avec votre moi véritable.  Si, au contraire, vous ressentez de la «légèreté», c’est sans doute que vous faites le bon choix.

3 ÉTAPES pour  prendre de bonnes décisions!

ÉTAPE 1 – UNE SEULE QUESTION…

Est-ce que je ressens de la «lourdeur» ou de la «légèreté»?

Si je ressens de la «légèreté» c’est : Ouiiiiiiiiiii alors GO! j’avance!

La légèreté est la plupart du temps généré par une décision du coeur «j’ai envie» et la lourdeur une décision rationnelle «je dois».

ÉTAPE 2 – Si je ressens de la lourdeur, qu’est-ce que je fais?

Je prends du recul et je me pose des questions:

  • De quoi est-ce que j’ai vraiment envie en ce moment?
  • Qu’est-ce qui m’apporterait de la joie?
  • De quoi ai-je besoin pour ressentir de la légèreté?
  • Quelle action puis-je poser pour retrouver de la légèreté?

ÉTAPE 3 Je passe à l’action

Je fais un choix et je passe à l’action, si toutefois je choisis de respecter un engagement qui m’apporte de la «lourdeur», «je prends responsabilité» je lâche prise et «je choisis» de percevoir la situation sous un nouvel angle et je retrouve ma légèreté!

LE SYNDROME DE L’IMPOSTEUR

Le syndrome de l’imposteur…vous connaissez? Il voit tout, repère tout et juge tout!  Il nous fait douter de nous, de nos capacités et il nous fait expérimenter un sentiment d’incompétence. Ce terme a été inventé en 1978 par deux psychologues, Pauline Rose Clance et Suzanne Imes. Les statistiques démontrent qu’environ 62% et 70% de la population l’aurait expérimenté au moins une fois. Il peut arriver à n’importe quel moment dans nos vies et surtout lorsque nous envisageons une sortie de zone. Il nous fait regarder le monde d’un point qui nous est étranger et il nous fait oublier tout ce […]

Lire plus

Le syndrome de l’imposteur…vous connaissez?

Il voit tout, repère tout et juge tout!  Il nous fait douter de nous, de nos capacités et il nous fait expérimenter un sentiment d’incompétence.

Ce terme a été inventé en 1978 par deux psychologues, Pauline Rose Clance et Suzanne Imes. Les statistiques démontrent qu’environ 62% et 70% de la population l’aurait expérimenté au moins une fois.

Il peut arriver à n’importe quel moment dans nos vies et surtout lorsque nous envisageons une sortie de zone. Il nous fait regarder le monde d’un point qui nous est étranger et il nous fait oublier tout ce que nous savons faire surtout si vous visez la perfection. Il nous amène parfois même à échouer, si nous croyons tout ce qu’il nous dit…

Le Syndrome de l’Imposteur reste souvent caché et peut s’exprimer en chacun de nous à différents degrés. Mais rassurez-vous, il y a des solutions et c’est ce que nous allons explorer ensemble!

6 POINTS à mettre en pratique pour diminuer le syndrome de l’imposteur

  1. Cessez de vouloir être parfait
  2. Évitez le jugement de soi
  3. Poser un regard bienveillant sur soi
  4. Reconnaissez vos accomplissements
  5. Développer l’estime de soi et éviter de se comparer aux autres
  6. Reconnaissez vos qualités et talents

 

4 CLÉS POUR DÉMYSTIFIER L’IMPOSTEUR…

 

CLÉ 1 : LES CROYANCES LIMITANTES

Qu’est-ce qu’une croyance limitante? C’est une distorsion de la réalité…

C’est une opinion, considérée vraie par un individu, mais ne faisant pas l’objet d’un consensus et n’étant pas confirmée ou vérifiable, qui a pour effet de teinter la réalité et qui  influence nos actions, nos modes de pensées et d’agir.

Quel est l’objectif d’identifier une croyance limitante?

Mieux se comprendre soi-même afin de modifier des comportements inadéquats et retrouver notre autonomie, l’estime de soi et plus de satisfaction dans la vie!

6  questions qui vous permettront de mettre en lumière des croyances sur différents sujets par exemple:

  1. Qu’est-ce que «je pense face» à ? (Au travail, l’argent, mon patron, l’organisation, mes collègues, etc.)
  2. Qu’est-ce que «je crois» face à ? (Au travail, l’argent, mon patron, l’organisation, mes collègues, etc.)
  3. Qu’est-ce que «je dis» face à ? (Au travail, l’argent, mon patron, l’organisation, mes collègues, etc.)
  4. Quelles sont les croyances que j’observe dans mon milieu de travail, familial, etc.?
  5. Est-ce que ces croyances me limitent ou me propulsent?
  6. Quelles sont les émotions négatives que j’expérimente quotidiennement à cause de ces croyances?

Les identifier permet de mettre en lumière ce qui nous empêche d’atteindre notre objectif. Créer de nouvelles croyances aidantes a pour effet de dissoudre les blocages et les résistances et nous évite de tourner en rond en nous aidant à passer à l’action vers ce qui compte vraiment pour nous.

Réévaluer nos croyances, c’est comme faire le grand ménage pour redécouvrir et préserver celles qui nous sont utiles, recycler celles qui peuvent l’être et jeter le reste!

En séance de coaching, il existe plusieurs techniques pour désamorcer nos croyances limitantes et créer de nouvelles croyances aidantes, il y a aussi plusieurs livres de référence sur ce sujet en autre, le livre d’Anick Lapratte, «Reprogrammez votre cerveau».

 

CLÉ 2 : ÉVALUER MES ATTENTES

La vie nous réserve parfois des surprises et les choses ne se passent pas toujours comme prévu, c’est pourquoi il est important de faire le point sur votre situation actuelle par aune auto-évaluation en vous posant les bonnes questions. Un bon truc pour prendre du recul est de se demander «et si c’était ma meilleure amie qui se posait ses questions, qu’est-ce que je lui dirais?»

5 questions à vous poser afin de remettre en question vos pensées et vos croyances pour créer le doute…

  1. Ai-je besoin d’être un expert dans ce domaine pour exercer cette activité?
  2. Les autres ont-ils vraiment les compétences que je m’exige pour faire la même chose?
  3. La perfection existe-t-elle vraiment?
  4. Est-ce réaliste et constructif de toujours vouloir faire les choses de manière parfaite?
  5. Quelles sont les conséquences sur moi (sur ma vie, sur mon stress, ma motivation, mes relations, etc.) d’entretenir ces distorsions cognitives?

 

CLÉ 3 : DÉMYSTIFIER LE CRITIQUE INTÉRIEUR

«La petite voix» est le dialogue intérieur que nous expérimentons lorsque nous nous retrouvons dans une situation ou position inconfortable, par exemple lorsque nous avons à relever de nouveaux défis dans l’intégration d’un nouveau poste ou lors d’une transition de carrière. Chaque personne le vit de façon différente et l’incohérence crée par ce dialogue intérieur a pour effet de créer de l’interférence entre ce nous avons envie, ce que notre conscience nous dicte de faire ou ce que la société nous démontre que nous devrions faire.

J’avance ou je freine?

Nous avons parfois un pied sur «l’accélérateur» et l’autre sur le «frein» ou les deux?

Comment démystifier cette conversation interne afin de reprendre notre pouvoir dans la situation présente et retrouver l’alignement dont nous avons besoin pour une bonne prise de décision?

Voici quelques pistes :

Écouter le message de la petite voix «accélérateur» et celui la petite voix «modérateur», chacune a un message à nous livrer avec une intention positive pour nous protéger.

Peser le pour et le contre en vous posant trois questions :

  • Quelle est l’intention positive du message?
  • Quel est l’apprentissage dans la situation présente?
  • De quoi est-ce que je veux me protéger?

 

CLÉ 4 : ACCEPTER L’IMPERFECTION

L’essentiel est de prendre conscience de nos forces et nos faiblesses et d’utiliser au mieux nos capacités à développer pleinement notre potentiel. Lorsque nous avons le soutien nécessaire, nous pouvons nous concentrer sur ce que nous faisons de mieux dans notre travail et sur ce qui nous apporte de la joie et de l’énergie dans notre travail et notre vie.

En acceptant d’être imparfaits, nous choisissons de nous concentrer sur nos forces et talents innés  ce qui nous permet d’être réellement nous-mêmes pour accéder au bonheur et lâchez prise sur le contrôle. Nous pouvons dès lors ressentir de la satisfaction et de la bienveillance qui elles, auront un impact positif sur nous et sur les autres !

CALENDRIER DU NOUVEL AN

2020, c’est beaucoup plus que le début d’une nouvelle année, c’est aussi le début d’une nouvelle décennie! Quel serait l’impact pour vous si en plus d’effectuer le bilan de la dernière année, vous décidiez d’effectuer le bilan de la dernière décennie afin de planifier la prochaine? C’est avec grand plaisir que j’aurai le privilège de vous accompagner, tout au long du mois de janvier, dans votre réflexion de carrière avec ma complice Mélina Roy, avec qui j’ai le grand plaisir d’offrir du coaching en transition de carrière Nous vous invitons à vous visualiser dans l’avenir, dans dix ans. Permettez-vous de […]

Lire plus

2020, c’est beaucoup plus que le début d’une nouvelle année, c’est aussi le début d’une nouvelle décennie!

Quel serait l’impact pour vous si en plus d’effectuer le bilan de la dernière année, vous décidiez d’effectuer le bilan de la dernière décennie afin de planifier la prochaine?

C’est avec grand plaisir que j’aurai le privilège de vous accompagner, tout au long du mois de janvier, dans votre réflexion de carrière avec ma complice Mélina Roy, avec qui j’ai le grand plaisir d’offrir du coaching en transition de carrière

Nous vous invitons à vous visualiser dans l’avenir, dans dix ans. Permettez-vous de rêver en imaginant ce que vous pourriez créer de différent si vous effectuiez dès maintenant certains changements dans votre vie professionnelle. Imaginez-vous maintenant sur la ligne d’arrivée en 2030…

  • Qu’auriez-vous osé expérimenter?
  • Comment seriez-vous davantage épanoui et accompli?

Il arrive parfois que nous ne sachions pas trop par où commencer ni comment nous y prendre pour débuter cette introspection. La bonne nouvelle c’est qu’au fil des jours du mois de janvier, nous vous guiderons pas à pas afin de faciliter votre réflexion et vos actions!

Vous aurez (ou reprendrez) le pouvoir d’améliorer votre carrière en suivant les différentes étapes de notre calendrier du Nouvel An!

Chaque semaine aura sa thématique :

  • Semaine 1 : Bilan
  • Semaine 2 : Rêves & désirs
  • Semaine 3 : Plan d’action
  • Semaine 4 : Transition & adaptation
  • Semaine 5 : Déploiement

Semaine 1 – Bilan

1er janvier

Aujourd’hui, votre mission est très simple. Il s’agit de faire votre premier bilan annuel, soit votre bilan professionnel. Prenez quelques minutes durant la journée ou en soirée pour mettre sur papier :

  • Les projets que vous avez réalisés au cours de l’année 2019
  • Les nouvelles tâches et responsabilités qui se sont ajoutées à votre poste
  • Les réalisations importantes (n’oubliez pas de les quantifier en augmentation, diminution, $, %, etc.)
  • Les formations et évènements marquants auxquels vous avez assisté
  • Les gens influents ou les personnalités inspirantes que vous avez rencontrés

5 bonnes raisons de faire un bilan intérieur

2 janvier

«Les principes pour vous rendre là où vous souhaiteriez être!»

Notre recommandation de lecture aujourd’hui est LE SUCCÈS SELON JACK, de Jack Canfield

Le saviez-vous? Lorsque vous achetez un livre avec les liens d’affiliation de Julie Lit au lit, non seulement vous encouragez les librairies indépendantes mais en prime, Julie redonne la totalité des 4% provenant de ses liens d’affiliation à des organismes en alphabétisation!

Pour lire le résumé de Julie lit au lit- La lectrice philanthrope

3 janvier

Et si aujourd’hui, cette année ou pour le reste de votre vie vous oseriez être vous-même, qui seriez-vous? Qui souhaiteriez-vous être aux yeux de vos collègues, de vos amis, de votre famille?

Quel type d’arbre avez-vous été durant la dernière décennie? Quel type d’arbre êtes-vous réellement? Quel type d’arbre souhaiteriez-vous devenir?

Métaphore du jardin

Semaine 2 – Rêves & désirs

6 janvier

Êtes-vous sur votre X?

Êtes-vous bien en ce moment au travail? Faites-vous rayonner votre talent unique? Êtes-vous en cohérence avec vos valeurs?

Quoi de mieux qu’une petite réflexion sur le sujet pour nous amener à prendre les décisions qui s’imposent… et débuter la prochaine année du bon pied!

Les huit étapes pour créer son tableau de rêve

À lire:

7 janvier

Pour laisser s’exprimer vos rêves et désirs, ouvrir votre vie et votre horaire aux nouvelles occasions, à la nouveauté, à la découverte et à l’inconnu: quoi de mieux que de débuter par un grand ménage!

Puisque vous êtes présentement au travail aujourd’hui, profitez-en pour faire le ménage de :

  • votre bureau
  • vos dossiers physiques (papier)
  • vos dossiers partagés (répertoire)
  • votre boîte courriels (profitez-en en même temps pour vous désabonner des infolettres, publicités, etc., que vous ne lisez plus mais qui vous font encore perdre de précieuses minutes)

Profitez-en également pour être à jour dans vos suivis.

Faites-vous un calendrier annuel, une liste de choses à faire pour les prochains mois à venir. Assurez-vous de bien déléguer les dossiers aux personnes responsables.

Organisez les tâches à faire en ordre de priorité et d’importance. La Matrice d’Eisenhower est un outil qui vous permettra de prioriser vos tâches et de n’accorder de l’importance qu’à ce qui est important.

La stratégie d’Eisenhower pour agir et organiser vos tâches est simple. En utilisant la matrice, vous séparerez vos tâches selon 4 conditions :

  1. Urgent et important (les tâches que vous devez faire immédiatement)
  2. Important mais pas urgent (les tâches que vous programmerez pour plus tard)
  3. Urgent mais pas important (les tâches que vous devriez déléguer à quelqu’un d’autre)
  4. Pas urgent et pas important (les tâches que vous devriez éliminer)

N’hésitez pas à poursuivre ce ménage jusqu’à votre demeure et dans vos finances personnelles!

Livres & articles à lire:

8 janvier

Connaissez-vous vos forces et votre talent unique? Les faites-vous rayonnez au quotidien? Pour quel talent et quelle expertise aimeriez-vous être reconnu?

Vos choix professionnels devraient être en mesure de stimuler votre développement, d’optimiser votre plein potentiel et de favoriser l’utilisation de vos talents naturels.

Exercer un talent est sans effort versus une compétence. Un talent augmente notre motivation. Un talent c’est «ÊTRE» dans notre zone de génie. Un talent est inné et s’exerce dans le plaisir. Un talent est ce que J’AIME faire et une compétence est ce que je SAIS faire.

Déployez la force de vos talents

Livres à lire :

9 janvier

Se créer et se réinventer. Pourquoi?

Pour être connecté à ce que nous sommes, à notre mission. Pour être inspiré et sortir de notre zone de confort, le plus souvent possible.

Peu importe le médium, la façon ou le résultat. Le simple fait d’essayer, d’expérimenter, de tester et de se poser des questions vous rapprochera des objectifs et des rêves que vous souhaitez ardemment réaliser et accomplir.

Afin de commencer doucement, je vous invite à aller vous acheter un petit cahier vierge afin d’y noter toutes les idées, pensées et projets qui germent dans votre tête depuis déjà un bon moment. Écrivez tout! Laissez-vous aller, surtout, ne vous censurez pas! À partir d’aujourd’hui, gardez-le près de vous comme s’il était votre meilleur ami, votre meilleur allié.

Voici d’ailleurs une superbe liste de recommandations de lecture pour vous aujourd’hui… bonne lecture!

Articles à lire :

10 janvier

« Il y a deux grands jours dans notre vie, le jour où nous sommes nés et le jour où nous découvrons pourquoi» – William Barclay –

On termine la semaine avec cette réflexion, celle qui déterminera la suite de votre vie professionnelle:

Souhaitez-vous « réussir votre vie » ou « réussir dans la vie »?

Réussir dans la vie ou réussir sa vie?

À lire:

Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets!

3 exercices pour trouver son ikigai

En fait, ça veut dire quoi  » réussir dans la vie »?

 

Semaine 3 – Plan d’actions

13 janvier

Objectifs, résolutions et intentions 2020: c’est aujourd’hui qu’on les met sur papier!

Réfléchissez à vos objectifs professionnels et personnels pour l’année à venir…

Oser des intentions positives pour 2020, c’est plus efficace que des résolutions!

Articles à lire:

14 janvier

Qu’est-ce qui vous empêche d’avancer et de prendre vos décisions professionnelles?

« Il voit tout, repère tout et juge tout! Il nous fait douter de nous, de nos capacités et il nous fait expérimenter un sentiment d’incompétence. »

Le syndrome de l’imposteur…vous connaissez?

Le syndrome de l’imposteur reste souvent caché et peut s’exprimer en chacun de nous à différents degrés. Mais rassurez-vous, il y a des solutions et c’est ce que nous allons explorer ensemble!

Le syndrome de l’imposteur

15 janvier

Avez-vous déterminé quelle sera votre activité de réseautage pour l’année 2020?

Bénévolat d’affaires, chambre de commerce, membre d’un CA ou du comité organisateur d’un événement, participer à un groupe de discussion sur Facebook ou sur LinkedIn?

Pourquoi ne pas entamer les démarches aujourd’hui et vous inscrire pour l’année qui s’en vient?

Comment faire un choix éclairé?

La vie est en grande partie une question de choix et nous sommes constamment à la croisée des chemins.  Chaque décision que nous prenons nous mène sur une route différente lorsque nous sommes à l’écoute de soi, de nos besoins et lorsque nous nous observons sans nous juger. Il est plus facile de prendre des décisions si nous sommes en alignement avec notre vraie nature.

Voici un truc pour vous faciliter la vie et prendre de bonnes décisions: Le truc du coach

Réseautage: saisir les occasions

Articles à lire:

16 janvier

Je pars ou je reste mais je fais un choix!

Voici deux suggestions de lecture pour vous inspirer et prendre action si vous envisagez une sortie de zone dans votre vie professionnelle:

17 janvier

Maintenant que votre bilan professionnel 2019 est sur papier et que votre « ménage du Nouvel An » a été fait, pourquoi ne pas en profiter pour mettre à jour votre CV (et ensuite votre profil LinkedIn) selon vos aspirations 2020!

C’est le temps de le bonifier de vos nouvelles responsabilités, réalisations, formations.

Optimiser son profil LinkedIn

Articles :

Semaine 4 – Transition et adaptation

20 janvier

Votre travail ne vous satisfait plus pleinement? Vous déployez beaucoup d’énergie et d’effort pour maintenir votre motivation et vous avez perdu le sens de ce qui vous passionne? Vous rêvez d’améliorer votre situation actuelle et vous ne savez pas par où commencer?

Pour éviter de regretter votre décision, vous devez au préalable vous poser les bonnes questions pour prendre du recul et vous assurer de prendre la bonne décision.

Voici 10 questions à vous poser avant de quitter votre emploi:

  1. Sur une échelle de 1 à 10, quel est mon degré de bonheur au travail présentement?
  2. Ai-je envie de partir parce que je n’aime plus mon travail ou plutôt parce que la culture d’entreprise ne me convient plus?
  3. Ai-je posé les bonnes actions pour améliorer la situation?
  4. Quels sont mes doutes et mes craintes par rapport à cette décision?
  5. Ai-je le soutien de ma famille, de mon conjoint, etc.?
  6. Quels sont les inconvénients pour moi de créer ce changement?
  7. Quels sont les avantages pour moi à créer ce changement?
  8. Est-ce le bon moment? Est-ce que les conditions gagnantes sont réunies pour effectuer ce changement?
  9. Qui pourrait m’aider à prendre une décision éclairée?
  10. Quel serait le pire scénario si je n’effectuais pas ce changement?

7 conseils pour quitter son emploi de façon professionnelle

Article à lire:

21 janvier

«Qui dois-je devenir?» Vous connaissez sans doute des gens qui font tout ce qu’il faut et qui pourtant ne parviennent pas aux résultats escomptés. Pourquoi cela? Comme l’a enseigné Jim Rohn : «Si l’on veut obtenir plus, il faut devenir plus».

Qui devez-vous devenir?

Article à lire:

22 janvier

8 raisons pour utiliser des services de coaching en gestion de carrière?

  • Pour reprendre confiance en vos forces et en votre talent unique
  • Pour trouver ou retrouver le courage de vos ambitions professionnelles
  • Pour reprendre le contrôle de votre gestion de carrière en tant qu’acteur de premier plan
  • Pour évaluer la progression de votre carrière
  • Pour être accompagné et guidé vers un objectif concret
  • Pour établir, suivre un plan d’action et obtenir des résultats probants
  • Pour faciliter la réflexion de votre transition de carrière
  • Pour prendre un temps de recul et élargir vos perceptions, et saisir les possibilités professionnelles qui s’offrent à vous

Coaching en gestion de carrière

23 janvier

Vous vous demandez aujourd’hui comment prendre avantage d’une transition et vous adapter à une nouvelle réalité professionnelle ? Voici trois suggestions de lecture pour vous aujourd’hui :

24 janvier

« Réorganisation, restructuration, intelligence artificielle… Chaque jour, l’actualité nous rappelle à quel point la transformation du monde du travail semble perpétuelle. Et vous dans tout cela? De quelle façon optimiserez-vous tous ces changements, toutes ces transformations dans votre carrière? Avez-vous un plan? Êtes-vous à l’écoute de ce que vous souhaitez devenir? »

Ma carrière inc.: gérer sa carrière selon les transformations

Semaine 5 – Déploiement

RÉUSSIR DANS LA VIE OU RÉUSSIR SA VIE?

L’autre jour, j’écoutais une entrevue avec Frédéric Lenoir, il partageait des réflexions faites par des enfants lorsqu’il leur enseigne la philosophie. Il leur a posé cette question «c’est quoi réussir sa vie?» les enfants s’entendaient pour dire que c’était d’être heureux jusqu’à ce qu’un des enfants ouvre le débat et mentionne «oui, mais si ce qui nous rend heureux est de faire du mal aux gens par exemple? On fait quoi?» À la fin de la discussion, ils ont conclu d’un commun accord que ce qui était important, c’était d’être heureux dans le respect de soi et des autres… aussi […]

Lire plus

L’autre jour, j’écoutais une entrevue avec Frédéric Lenoir, il partageait des réflexions faites par des enfants lorsqu’il leur enseigne la philosophie. Il leur a posé cette question «c’est quoi réussir sa vie?» les enfants s’entendaient pour dire que c’était d’être heureux jusqu’à ce qu’un des enfants ouvre le débat et mentionne «oui, mais si ce qui nous rend heureux est de faire du mal aux gens par exemple? On fait quoi?» À la fin de la discussion, ils ont conclu d’un commun accord que ce qui était important, c’était d’être heureux dans le respect de soi et des autres… aussi simple que ça!

«Réussir dans la vie» peut être associé aux plaisirs extérieurs et tout ce que nous pouvons acquérir de biens matériels et qui nous apporte du plaisir de façon temporaire, ou par exemple gravir les échelons dans une entreprise, obtenir une promotion, mais lorsque nous rentrons à la maison le soir et que nous nous posons cette autre question «Est-ce que j’ai réussi ma vie?» quelle est la réponse à la question?

pour y voir clair…

  • Ai-je suivi la voie de ma passion?
  • Suis-je en train de réaliser mes rêves?
  • Ou est-ce que mes choix ont été influencés par la pression sociale?
  • Quelles sont les croyances limitantes qui ont modifié mes choix de vie professionnelle?

Si vous aviez la chance d’ouvrir la porte d’une machine à remonter dans le temps afin de dépoussiérer un vieux rêve, lequel choisiriez-vous?

Une vie réussie commence par la connaissance de soi et de ce qui nous rend heureux. Dans son livre «l’autoroute du millionnaire» MJ De Marco explique son concept de la trilogie du bonheur et que la richesse ne provient pas de «possessions matérielles», «d’argent» ou de «choses»,  mais de trois éléments fondamentaux : la famille (les relations), la forme physique (la santé) et la liberté (des choix). Être heureux, c’est appartenir à une communauté et avoir un impact sur les autres pour partager son  bonheur.

Réussir, ça s’apprend et selon Carol Dweck il est toujours possible de progresser et de s’améliorer en modifiant notre état d’esprit. Réussir est un processus, c’est posséder en abondance ce qui a de la valeur pour nous. Une vie ne se mesure pas seulement au succès et notre définition de la réussite évolue avec le temps, elle est directement influencée par vos valeurs et ce qui fait du sens pour nous et il n’y a pas de recette magique. Il existe cependant des repères et des indicateurs de comportements qui ont été observés dans le processus de réalisation des gens qui ont réussi leur vie.

10 indicateurs de réussite

  1. La route qui mène à la réussite est un parcours progressif et non un but à atteindre
  2. Vous ne devez pas la réussite à un don particulier, mais surtout à la capacité d’agir
  3. La clé de votre réussite réside parfois dans l’analyse de la réussite des autres
  4. Votre réussite c’est de savoir ce que vous voulez, car il est facile de passer à côté quand on ne sait pas ce que nous désirons
  5. Vous adaptez sans relâche pour créer la vie que vous désirez
  6. Avancer en activant le moteur de la passion, de la conviction, de la foi, de nos valeurs, de l’énergie ou de notre talent relationnel
  7. Être en alignement avec nos valeurs
  8. Progresser dans la connaissance de soi et des autres
  9. Prendre responsabilité sur nos choix de vie
  10. Voir les obstacles comme des apprentissages pour progresser vers notre réussite

 

Et si je vous posais à nouveau cette question, qu’est-ce que ça veut dire pour vous réussir sa vie?» Quelle serait votre réponse?

 

Source : Cadre et dirigeant« réussir, ça veut dire quoi exactement», livre «l’autoroute du millionnaire» de MJ De Marco

 

 

Page suivante »
×

Inscrivez-vous à l’infolettre

Restez informés en reçevant du contenu exclusif, des nouvelles et événements